Vital humus
- 26 -

Histoire de la cuisine basque

Le Pays Basque (Euskadi en basque ou País Vasco en espagnol) est situé le long de la côte nord de l'Espagne et de sa frontière avec la France (la région s'étend également dans le sud-ouest de la France, mais ici je me concentrerai principalement sur la partie espagnole).

Le peuple basque est l'un des groupes ethniques les plus anciens d'Europe, antérieur même à l'Antiquité romaine.

Une partie du mystère qui entoure cette culture est due à sa langue, l'euskera. C'est un isolat linguistique, ce qui signifie qu'il n'est lié à aucune autre langue, contrairement à l'espagnol, au français et à d'autres langues régionales comme le catalan, qui appartiennent toutes à la famille des langues indo-européennes.

Une partie de la raison pour laquelle l'euskera a survécu si longtemps est que le Pays basque est géographiquement isolé, entouré de reliefs montagneux et de l'océan. Cela explique pourquoi de nombreux aspects de la culture basque, y compris la nourriture, sont si différents du reste de l'Espagne.

L'évolution de la cuisine basque

Au Moyen Âge, le peuple basque avait un régime modeste composé de céréales, de légumineuses et de fruits cultivés localement. Au fil du temps, ils ont commencé à consommer plus de fruits de mer, et après la colonisation des Amériques, ils ont commencé à intégrer des aliments comme le maïs, les tomates et les poivrons dans leur cuisine.

Pendant la révolution industrielle, la cuisine basque a été fortement influencée par les chefs français. Il ne s'est pas beaucoup développé pendant le régime franquiste (1939-1975), alors que la dictature cherchait à effacer la culture unique qui distinguait le peuple basque des Espagnols. Mais une fois la démocratie établie dans les années 1970, une nouvelle ère d'innovation a commencé surtout côté charcuterie avec des jambons travaillés tel le jambon kintoa.